Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 11:20

La révolution du web 2.0 tient principalement à une question d'usages : la démocratisation de l'accès à l'Internet permet désormais à chacun de devenir un média à part entière, à la fois récepteur mais également producteur et diffuseur d'informations.

Le phénomène des blogs représente le premier bastion. Aujourd'hui les effets dits de "communautés" et médias participatifs, jouant sur des aspects de buzz et de recommandation permettent d'accéder à LA Culture sous toutes ses formes.

Ce que les blogs et les nouveaux usages liés ont apporté -  au travers notamment de l'UGC (User Generated Content) / CGU (Contenu Généré par les Utilisateurs) - tient justement à la notion de contenu même : on attend du web qu'il nous donne du "fond".

Croiser avec ces évolutions un aspect particulier telle que la musique et vous voyez apparaître des plateformes d'échange de connaissance, de partage de playlist, de production par les internautes, etc.

Et puis, il y a la jonction avec le réel... Plusieurs artistes inconnus ont  été signés après avoir été découverts et buzzés sur le Net. Le chanteur Grégoire a été produit grâce au pari d'internautes-producteurs et via la plateforme de My Major Company...

Au milieu de toute cette effervescence, il y a des lieux, des artistes qui pré-existaient au web et qui ont décidé de jouer le jeu pour se faire connaître également de cette façon.

Une des initiatives les plus décalées que je connaisse et celle de L'Assoce Bolognaise dont je suis addict depuis plus de deux mois maintenant. Alors oui, ce n'est pas par le Net que j'y suis arrivée, mais par une rencontre fortuite dans la rue (ça arrive encore, heureusement ;) ; mais c'est avec le web que les événements se relaient aussi désormais.

Au-delà d'un simple fait de communication, ce qui se passe à L'Assoce Bolognaise dépasse l'entendement de plusieurs façons : vous retrouvez dans ce lieu des passionnés de chanson française à texte, jouée en acoustique par des auteurs-compositeurs-interprètes (à quelques exceptions de reprises près et de standards en Anglais, mais vraiment de façon exceptionnelle ;) , et aussi beaucoup d'humour, tout cela partagé par des personnes âgées de 7 à 77 ans... et ce n'est pas que pour l'expression ! Il s'est formé ici une alchimie rare, un creuset qui permet de faire communiquer les générations.

Ils sont tous là...

Quand une jeune fille de 24 ans blonde et frêle, jolie, chante comme Brel sur des textes d'elle qui parlent d'autisme ou de vieillard ;

Quand dans la salle des gens plus âgés qu'elle crient "Bravo !" ;

Quand sur scène se succèdent une cascade de "gueules", grandes de préférence, pour dire des mots de poètes morts et vivants, des auteurs tous et de vrais interprètes ;

Quand dans une salle située dans le 17ème on sent résonner (raisonner ?) les Buttes et la gouaille ;

Quand tous les jeudis soirs on vient là juste parce que l'on se sent bien, tous ensemble autour d'une table, personne n'est jamais seul...

Il existe aujourd'hui une machine qui permet à la fois de remonter le temps, de vivre au présent et de prédire l'avenir.

La solidarité n'est pas un vain mot quand un collectif d'artistes s'associe à un lieu associatif : quand la sauce prend au point de virer bolognaise et les pâtes cuites à point se vendent à 15 Francs (3 €, c'était pour la rime ;), il est bon de voir que passer la première surprise, même les plus jeunes se prennent au jeu et comprennent qu'il se passe ici quelque chose d'exceptionnel.

Parce qu'il y a eu des chanteurs des rues, des troubadours avant eux, des orgues de barbarie, des mecs un peu vieux même quand ils étaient jeunes pour écrire des textes qui en valent la peine, nous avons aujourd'hui Marc Havet, Jules Bourdeau, Les Jetés de l'Encre, Mérillon et pleins d'autres...

Parce qu'il faut aimer la langue et les mots et la musique, et aimer, et donner, et aimer donner.

C'est un projet futuriste :  sortir les gens de leurs lucarnes (écrans de télé et d'ordinateur) pour leur faire écouter autre chose que du préformaté, prémâché, performant, ...

Il y a dans ce lieu et cette combinaison un secret : l'universel est là quand on trouve à un moment donné autant de diversité générationnelle et culturelle qui vibrent ensemble... là est l'essentiel.

Repost 0
Published by Tiffany Assouline - Cré@Tif - dans Spectacles & Critiques
commenter cet article
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 09:10
La soirée de lundi (#hadopi m a tuer) a prouvé que la rencontre :

- d'un lieu "ouvert" (exceptionnellement pour l'événement un lundi, un grand merci à l'equipe de L'International) ;

- de créateurs (de nouveaux médias, de nouveaux usages, de nouveaux modèles, de formes d'expression - les GO et relais, et ici en particulier la composition de chansons) ;

- et d'un public à l'esprit non formaté par la "lessive radio-active" des majors ;

pouvait offrir des moments vrais, des moments forts, des moments de grace.

Je n'ai pas été "Alone" mais "Put on the floor" avec What About Penguins, j'ai eu le frisson avec Ruppert Pupkin (l'icône de la soirée, c'est elle sur l'affiche ;), I said "Hey" avec Bo, j'ai été "hors de moi" avec Orbor, ...

Sans oublier l'accordéon entre slave et tango de la Kumpania Zelwer, Dovi, ZERO, 5amourai, Ithak, et le grand final de Baco (toute la progra ici).

Une seule question : on recommence quand ? ;) En attendant : Faites vivre la musique (cliquez pour avoir plein de sorties entre ce soir et dimanche)


organisée par Owni.fr & le Réseau des Pirates, en partenariat avec Vendredi Hebdo, l’International et avec le soutien de Numérama, Slate, Agoravox, LePost, Ivox, 22mars, le Social Média Club, j’affiche et ZikNation
affiche réalisée par Geoffrey Dorne
Repost 0
Published by Tiffany Assouline - Cré@Tif - dans Spectacles & Critiques
commenter cet article
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 05:53
A un moment où donner du sens et de la valeur, notamment à ses compétences professionnelles reste primordial à bien des égards, il serait malvenu de brader son image ou de risquer une promotion déplacée sur facebook.

Même si c'est les soldes en ce moment, une chose est sûre, je ne ferai pas de degriff sur sa "Ma Marque à Moi" ! Heureusement, il existe un petit guide pour garder le cap droit et le clic adroit en la matière...

Depuis toujours, les réputations se font et se défont. Avec l'arrivée d'Internet et plus récemment des réseaux sociaux, ce qui pouvait prendre quelques mois ou quelques années, ne prend plus que quelques heures. Il devient donc incontournable pour tout professionnel qui se respecte de construire et veiller à sa e-réputation.

Face à ce constat, Thierry Do Espirito et Marc Traverson ont créé dès fin 2007 un atelier dans ce sens. Aujourd'hui le fruit de cette expérience et de leur analyse donne lieu à l'édition d'un livre : "Ma marque à moi. Développez votre marque personnelle en 8 étapes" (Je veux vivre ma vie > Je laisse parler mes envies > Je sais qui je suis >  Je me laisse regarder > Je construis mon réseau > J'apprivoise le virtuel > Je cultive mes atouts > Je passe à l'action ). Avec une partie, telle que "Le virtuel pour les nuls", même les grands débutants s'y retrouveront !

"Ma Marque Personnelle (...) me permet de communiquer efficacement sur moi et sur mon projet de vie." Thierry Do Espirito nous offre donc les clefs du royaume, d'une meilleure connaissance de soi à une meilleure expression de soi, tout en vivant le changement le mieux possible. Côté changement, Thierry en est un spécialiste ayant signé précédemment "La communication de changement" aux Editions CFPJ.

Ne ratez pas une occasion de rencontrer l'auteur et d'en savoir plus le 12 mai prochain lors d'un petit-déjeuner Aux Grandes Marches, cliquez ici.

Pour en savoir plus et acheter le livre : www.mamarqueamoi.com.
Repost 0
Published by Tiffany Assouline - Cré@Tif - dans Réflexions
commenter cet article
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 23:50
Dans le premier cas, une candidate hors norme (femme "banale" de 47 ans) se présente à un télé-crochet et surprend tout le monde par sa voix exceptionnelle. Résultat : l'extrait vidéo est diffusé en buzz via Dailymotion et devient la vidéo la plus vue de l'histoire du Net.

Dans le second cas, une équipe de musiciens, dont certains sont de vrais experts du web, créent des chansons à texte décalées, actuelles, voire polémiques et surfe sur la vague pour devenir emblématique - en ayant la chance du débat de la loi Hadopi comme étendard à porter ;) [l'interview donnée contre Hadopi, ici]

Orbor est une sorte d'amalgame réussi entre Brassens et La Chanson du Dimanche, entre la Butte (aux cailles, Montmartre, ...) et la Lutte (Finale ;), entre Mai 68 et Décembre 95...

Cela demande de l'écoute, du second degré et beaucoup de courage : avec son look de Ché et ses textes gais qui dérapent parfois, il ne faut pas avoir peur d'entrer dans les collimateurs des méchants colmateurs de fuite (que ceux qui ont compris lèvent la main ;).

Mais attention, tout le monde en prend pour son grade : les femmes, les ex, la pollution (autopollueur), avec une petite tendresse particulière pour "la fille de l'affiche"...

Bref, c'est une expérience musicale décoiffante avec comme accompagnateurs autour de Boris de joyeux loustics mais surtout de très bons musiciens : Orbor, c'est toujours mieux en live !

N'hésitez quand même pas à écouter et surtout à voir les petits bijoux de vidéos (Hors de moi).

Jouez le jeu et participez au buzz !

Orbor sur facebook
le myspace d'Orbor
Télécharger Tais-toi et chante
sur twitter : #torrents ORBOR ou #hadopi singer
Repost 0
Published by Tiffany Assouline - Cré@Tif - dans Spectacles & Critiques
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 15:15

Amoureux de la musique, de la chanson à texte si possible, engagée ou comique selon les cas, d'amour souvent, j'ai découvert par un heureux hasard un nouveau lieu et rendez-vous.



D'un côté, à deux pas de la Porte d'Asnières, rue de Tocqueville en plein 17ème s'est installé le MACAQ (Mouvement d'Animation Culturelle et Artistique de Quartier).


De l'autre, l'assoce bolognaise propose de sortir malin en organisant des concerts libres.

Au milieu : le projet d'équiper la salle de spectacle du Macaq - en construction - d'une sono.

Résultat : une scène ouverte conviviale où le verre est à 1€ et les pâtes à 3€, où celui qui est seul se joint à une tablée et où tout artiste peut venir pousser la chansonette. L'ensemble de la recette finance le projet, les artistes ne sont pas payés (mais vous pouvez leur offrir un verre ou à dîner).

Une vraie bonne soirée lors de laquelle j'ai retrouvé mes amis les Timoleons, qui m'a permis de me faire de nouvelles connaissances, de découvrir de très beaux talents et de me retrouver face à un très bon public ! Merci Gilles ;)

Les infos sur le site de l'assoce bolognaise, cliquez ici.

Repost 0
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 10:40
Il y a des moments où il est plus simple de laisser parler les autres... ça tombe bien, en ce moment, il se trouve que l'on parle de moi :

> parce que j'ai décidé d'avoir une nouvelle wwwie, on se pose des questions (je me demande vraiment pourquoi ;)

> parce que je suis une Fée, on me remercie ou on trouve que j'ai de bonnes idées ...

Voilà, je ne vais pas en dire ni en faire plus, c'est déjà tellement déplacé de parler de soi ;)

Ah si, j'oubliais : viwwwement demain !



illustration tirée de : http://www.flickr.com/photos/stephane-hal/show/
Repost 0
Published by Tiffany Assouline - Cré@Tif - dans Chronique d'une addict-web qui se soigne
commenter cet article
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 02:43
Pour pouwwwoir me déplacer, j'ai investi dans une petite wwwoiture d'occasion... Il a donc fallu que je fasse établir la carte grise...

1 formulaire en 3 exemplaires (acte de cession) + 1 formulaire en 1 exemplaire (demande d'immatriculation d'un wwwéhicule) remplis A LA MAIN + quelques kilomètres + 1 parking + 1 heure d'attente plus tard et contre la (modique) somme de quelques €, j'étais l'heureuse possesseuse d'un document papier.

Bien sur, sur le site de la préfecture, on me proposait de faire ma demande en ligne... enfin, de la préparer grâce aux formulaires en ligne (PDF à imprimer) et d'envoyer mon dossier par courrier (postal)... retour sous 15 jours...

Nous sommes en 2009...

viwwement demain !

Repost 0
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 00:49

Awwant d'aller wwwoir les wwwaches, j'ai déjà commencé ma cure de désintoxication : je circule en wwwelib' ou en wwwoiture (pas de métro, de moto, de scooter,...).

Pour ma sortie d'hier soir, j'ai eu de la chance : j'ai gagné une place pour aller au spectacle de Wwwarren Zavatta (vous en connaissez beaucoup des artistes dont le prénom commence vraiment par la lettre W ? ;). Pendant 1h30 j'ai pu wwwoyager avec un artiste merwwweilleux !

Et puis, j'ai passé un peu moins de temps sur le wwweb et rencontré un peu plus de wwwrais gens.

Pourtant, je sais que je n'irai mieux que dans ce nouwwweau pays où fraternisent les wwwaches et le haut-débit...

Viwwwement demain !

Repost 0
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 00:47

Wwwaouh ! Quel raffût en ce moment... Tout ça parce que j'annonce que je me lance pour une nouwwwelle wwwie...

Est-il si inconcewwwable de chercher à awwwoir et wwwivre le meilleur des deux mondes : le sur-connecté du wwwifi et du Blackberry (tiens on n'a pas une région qui s'appelle le Berry en France ? Sinon c'est aussi un acteur-réalisateur-producteur de talent que l'on wwwient de perdre) et le déconnecté celui de la wwwie d'awwwant, en connection avec la terre cette fois-ci, ancré dans le rythme des saisons (pour ce qu'il en reste), dans le terroir, les wwwaleurs sûres (le lait de ferme, le fromage, ...),..?

Déjà légèrement exilée hors de Paris depuis deux ans, ayant goûté aux joies de la wwwie à la campagne quelques fois à Rambouillet ou un peu plus loin en Normandie (mais là par contre pour trouwwwer une connexion...), le top awwwait été pour moi Montréal wwwille-poumon-ultra moderne... Même si l'attrait est là, changer de culture (eh oui même si le Québec peut être considéré comme une prowwwince française, ils ont éwwwolué différemment de nous) n'est pas toujours éwwwident... et pourtant j'adore l'accent ;) Blague à part, en échangeant avec certains amis (des wwwrais, pas des amis randomisés par réseaux interposés), je me suis rendue compte que nous étions nombreux à aspirer à s'éloigner de Paris, tout en gardant le confort du haut-débit...

Il est rassurant de sawwwoir désormais l'existence d'un nouwwweau pays qui prône la même idée-au-logis... alors forcément j'ai demandé asile... en attendant ma nouwwwelle nationalité, j'ai déjà reçu l'indication de l'endroit où je wwwais m'installer, apparemment il y a foule et nombreux sont ceux qui ont déjà craqués... viwwwement demain !

 

 

Repost 0
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 22:52
Quand vous passez la plupart de votre temps devant un écran, vous appréciez de pouvoir vivre de façon fluide et dématérialisée...

Mais quand votre connexion plante de façon inconsidérée (comme hier pour certains), que l'administration vous oblige encore à remplir à la main et de poster, voire de vous déplacer pour considérer votre dossier, qu'un employeur potentiel n'indique pas d'adresse e-mail pour envoyer votre candidature, tout d'un coup la vie vous semble vraiment trop injuste et vous vous prenez à rêver d'une nouvelle wwwie, d'un pays qui comprendrait vos enwwwies et d'un petit wwwillage tout de même connecté avec le monde entier.

Cette wwwie est possible et nous sommes de plus en plus nombreux à la choisir ou à assister à des scènes d'une rare violence, comme le prouve cette vidéo.

Awwwant d'en arriver là, je préfère moi aussi arborer le sticker et demander ma nouwwwelle nationalité.

Je vous donnerai de mes nouwwwelles dès que je serai installée dans mon petit coin de wwwerdure...


wwwivement demain !
Repost 0

A Propos De L'auteure

  • : Le blog CréaTif : Création, Culture, Communication, Emploi, NTIC et Sociologie
  • Le blog CréaTif : Création, Culture, Communication, Emploi, NTIC et Sociologie
  • : pensées, paroles et actions d'une CréaCtive ! Création et développement de votre image artistique, professionnelle et personnelle, grâce à une expérience de 25 ans dans les secteurs de la Communication et de la Culture...
  • Contact

Retrouvez-moi aussi sur :

reseaulution.JPG
 bandeaufee.JPG

Rechercher

Ma présence sur le web