Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 10:31

donore.jpgDonoré c'est une belle rencontre un soir, dans la cave d'un bar...

 

J'allais voir son co-plateau Cyril Cysko...

 

Et puis le voilà qui débarque seul avec sa guitare (comme beaucoup me direz-vous dans ces petites salles parisiennes)... j'étais assise "par hasard" à côté d'un - voir de son meilleur - ami et puis les premières notes ont sonné, et moi j'étais subjuguée.

 

Vous comprendrez bien vite en voyant la composition féminine de la salle, que cet artiste n'a pas que la voix de belle, la plastique est au rendez-vous. Mais ce n'est vraiment pas le plus important... Ce qui surprend c'est ce naturel, cette émotion, cette timidité parfois dans les gestes qui se dément par une caustique dans l'écriture parfois très directe... "La Mariée" en est un exemple assez... frappant... ;) tout comme "Je ne suis plus là pour toi". Plus en nuance, "Les noces de coton" décrit ce dénouement du lien au lendemain du mariage, une fois la photo encadrée...

 

Avec "Je viens à toi", Donoré signe une profession de foi dans sa chanson éponyme : la réalisation d'un rêve d'enfant... Mais le coeur de l'album reste l'amour sous toutes ses formes, tout en se confrontant avec une grande vérité à ses limites : l'amour d'un lieu ('L'ïle du Levant"), l'amour-amitié ("La Bulle" / "Soleil de Casa"), la jalousie ("Tu sais tout"), l'habitude ("Les Noces de Coton"), l'adultère ("La Mariée" / "Histoire Banale"), la rupture ("Plus là pour toi" / "Passer la Frontière").

 

Au centre des plages  "une histoire banale" arrive comme un point d'orgue : on se laisse prendre par la rythmique, on sourit aux premières paroles quand, assez rapidement, tombe le couperet de la situation, jusqu'à la chute. Car toutes les chansons sont joyeusement décalées : les thèmes sont a priori éculés, mais l'écriture est là, précise, balancée, rafraîchissante, dotée d'une vérité qui pétille dans la bouche. Ce qu'on l'on retient, c'est ce timbre de voix, jamais trafiqué, qui vient juste se poser sur ces mélodies travaillées : chaque chanson dispose véritablement de son propre univers, de sa propre saveur. Les titres sont à écouter selon l'humeur et sans modération : si vous n'avez pas trop la pêche ou du mal à vous réveiller, optez pour "L'île du Levant " ou "Casablanca", si vous comptez larguer quelqu'un "Plus là pour toi" et "Passer la frontière" si vous vous êtes fait largué... Pour parodier une pub actuelle, je dirai qu'avec Donoré, il y a une chanson pour ça ;)

 

Au-delà de l'album qui fait partie des "must-have", je vous encourage vivement à aller lr voir sur scène le 8 juin à l'Européen !

 

Ah oui, ne cherchez pas encore l'album qui ne sortira officiellement que le 31 mai, vous pouvez en écouter quelques extraits ici en attendant !

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mélusine 20/12/2010 09:31


J'ai découvert Donoré assez récemment et je dois dire que je partage ton avis. C'est un artiste sensible, avec des textes intelligents. Et très abordable en plus. J'ai eu la chance de l'interviewer
il y a quelques jours (http://melusinetricote.com/idd-donore/5816)et j'ai été soufflée par sa simplicité...


A Propos De L'auteure

  • : Le blog CréaTif : Création, Culture, Communication, Emploi, NTIC et Sociologie
  • : pensées, paroles et actions d'une CréaCtive ! Création et développement de votre image artistique, professionnelle et personnelle, grâce à une expérience de 25 ans dans les secteurs de la Communication et de la Culture...
  • Contact

Retrouvez-moi aussi sur :

reseaulution.JPG
 bandeaufee.JPG

Rechercher

Ma présence sur le web