Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 15:11

 


festenSans connaître le film eponyme, je me suis assise à cette table sans a priori. 


Je suis tombée de ma chaise, ébahie par ce drame qui s'étire devant nous entre folie et déviance, entre politesses et convenances. 



Il faut puiser au plus profond de soi pour jouer dans le registre de l'abject. Accepter de témoigner dans un rôle pour toutes les sévices incestueuses qui sévissent encore trop silencieusement.  Il faut un talent de comédien et de composition pour glisser le pied sur la corde, en équilibre sur ce terrain mouvant, comme les sables du même nom qui pourraient vous avaler vivant. 



Mais derrière toutes ces mouvances émouvantes et ce mouvement, il y a l'immobilité, l'immuabilité de cette table et de ces chaises, qui témoignent, heure après heure de cette réunion de famille contre-nature, délic-tueuse et d'une violence qui vous écoeure et vous arrache le coeur. 



Vous n'avez pas connue la disparue, mais vous savez que vous souhaitez la voir vangée...



Avec beaucoup de délicatesse et une rage contenue, la compagnie distribue les rôles et les plats avec un cérémonial opportun. 



Il fallait du cran pour se confronter à un tel monument, mais le pari est réussi. Sinon, comment autrement faire salle comble, y compris un dimanche soir à Paris ? *



Retrouvez la fiche événement sur Facebook en cliquant ici.



*J'ai assisté à la dernière représentation au Théâtre de Verre fin 2013.

Partager cet article

Repost0

commentaires

A Propos De L'auteure

  • : Le blog CréaTif : Création, Culture, Communication, Emploi, NTIC et Sociologie
  • : pensées, paroles et actions d'une CréaCtive ! Création et développement de votre image artistique, professionnelle et personnelle, grâce à une expérience de 25 ans dans les secteurs de la Communication et de la Culture...
  • Contact

Retrouvez-moi aussi sur :

reseaulution.JPG
 bandeaufee.JPG

Rechercher

Ma présence sur le web