Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 21:49

A l'heure où le SMS l'emporte même sur les conversations téléphoniques, il est intéressant de s'interroger sur la pratique et notre lien à l'acte d'écrire.

Vous arrive-t-il encore de saisir un crayon à papier, un stylo-bille, un stylo-plume ?

Offrez-vous encore ce genre d'instruments "archaïques" en cadeau ?

Quel est le rapport que vous entretenez avec votre ou vos stylos ? et avec le papier ?

griffonez-vous toujours quand vous discutez au téléphone ?

en tant qu'auteur, rédacteur, journaliste, vous arrive-t-il encore de passer par la phase papier ou sautez-vous directement à vos claviers ?

Pour ma part, j'ai la nostalgie des plumes et de l'encre colorée, de mes essais avortés de calligraphie... Je passe en moyenne 10 heures devant un écran et je frappe au clavier quasiment tout ce que j'écris... par gain de temps... même lorsque je prends des notes, c'est plus pour activer ma mémoire que pour les taper ensuite... Offrir un stylo ? à qui ? peut-être à moi pour renouer avec le plaisir et le vertige de la page blanche... à l'heure de l'avènement du livre numérique, ne serait-il pas tentant d'écrire un livre entièrement à la main ?

j'attends vos réactions pour partager...

à vos plumes ;)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jean Elie 16/03/2008 11:36

Bonjour,

Beau sujet de discussion.
J'ai un regard particulier sur l'écriture car je collectionne et restaure les stylos plumes anciens et cette passion m'a conduit à créer mon site penandco dédié à l'écriture ( nouvelle mouture le 24 Mars ).
J'ai un rapport à l'écriture très "physique", j'aime la matière, l'odeur, la couleur, l'encre, le bruit de la plume.
Hormis cela,je pense que l'écriture est intimement liée à la vie.Notre signature nous rend unique, un mot d'amour manuscrit écrit et glissé sous la porte a t'il autant d'impact qu'une impression d'ordinateur ou un mail?, les ratures de Bach ou de De Vinci sur les manuscrits les rendent présents,...pour moi tout cela va dans la même sens..celui de l'émotion et du prolongement de soi.
En ce qui concerne le savoir écrire et le pouvoir écrire, je pense que le premier est un don réel.

Tiffany 16/03/2008 12:12

Merci Jean-Elie pour ce témoignage.Savoir écrire... je partage le sentiment que c'est un don, et j'en suis vraiment convaincue...Ce rapport physique et sensuel à l'écriture revient, et je pense que c'est bien pour cela que le papier subsiste : nous avons besoin de confronter nos sens à nos expériences pour les intégrer plus profondément. Et oui, j'aime aussi les ratures... pouvoir suivre le cheminement de pensée entre l'idée originale et le projet abouti...quant au bruit de la plume... c'est vrai que ce "grattement" accompagne l'acte d'écriture face au crépitement du clavier... ;)

Docteur TalentPower 11/02/2008 09:03

allez je suis provo :" bravo à tous ceux qui résistent au langage SMS, c'est tellement beau une vraie phrase !" euhhhh écrire SMS c'est pas un SMS pour dire Small Message System :D
et nos smileys dont nous usons et abusons ne sont-ils pas les parents de ces mêmes SMS. Résistons sans être intégristes : en somme je suis pour les formes d'écriture qui augmentent la fluidité des échanges et de la pensée, s'agissant de leur aspect "esthétique" c'est toujours une valeur relative

Tiffany 18/02/2008 19:27

le langage SMS est un raccourci de la pensée et permet d'aller parfois à l'essentiel... néanmoins dans un monde où l'on s'écrit de moins en moins, l'effort est toujours apprécié  ;)

Lefeuvre B 06/02/2008 12:55

Je pense personnellement que si nous écrivions en morse, nous ne serions pas là à faire de la littérature. Reste que les claviers ne comportent qu'un tiret "bas" _ dit "underscore" et un tiret "milieu" dit tiret tout court ou "moins", car en fait c'est la même chose visuellement et le même code ascii (45 ou encore 2D en hexadécimal). Il y a aussi le tiret "haut" ¯ . Cela ne permet pas d'écrire le morse. De toutes les façons, c'est comme la banquise, le morse finira bien par disparaître aussi un jour ou l'autre ! Et puis un mot ça a une forme, une silhouette. L'encre une odeur, une saveur, vous vous rappelez le goût de l'encre de vos stylo plûmes? Et cette vilaine impression d'en avoir à la commissure des lèvres... sur les doigts, au fond du sac...et l'effaceur qui n'efface que le bleu est tout sec. Un peu trop appuyé et voilà que la feuille est percée. Le "blanco" sec aussi, ou alors il fait des petits pâtés dont on a peine à attendre le séchage, et on trempe sa plûme, mine, ou bille en son sein, et on rage, on serre les dents, car on perd du temps et on massacre son support, l'heure tourne, le travail n'avance pas, il y a des fautes, la cartouche est vide, oublié le taille crayon...cauchemardesque tout cela. Alors qu'un petit clavier...c'est impersonnel, froid, bruyant, souvent crasseux, mais tellement pratique. ALors quoi ? Il va falloir bosser sur une nouvelle norme à cause de toi Typhanie, rien que çà, pour le tiret milieu long ou long milieu je ne sais pas, demandons à la Kagneuse... té là Natacha ? Ohé ? Personne... c'est nul le web 2.0.

Tiffany 06/02/2008 15:59

quand tout le monde sera interconnecté en temps réel, nous serons peut-être moins seuls et saturés de messages venant de tous nos cyber-amis... en attendant le web 2.0 est une nouvelle bulle dont seuls ceux qui savent vraiment navigués profitent...
un clavier impersonnel et froid, standardisé mais toujours disponible contre papier, stylo, cartouche, effaceur, crayon, taille-crayon, blanc et autres instruments de tortures, qui nous mènent par le bout de papier ou de la plume... mais un contact plus "chaud", une réalité plus tangible (on peut mettre une lettre sur son coeur ou dans son portefeuille... pour un e-mail ou un SMS, c'est plus compliqué...), un lien qui se ressent par sa matière... l'écran est une sorte de miroir, aux alouettes selon certains, souvent déformant, parfois magique.
l'écrit n'a pas disparu pour autant (vive l'administration française ;) et il est à souhaiter qu'il ne disparaisse pas pour le développement de l'esprit et l'enrichissement de l'humain... de même pour les morses, le morse ou la banquise.
 
 

Dominique 05/02/2008 10:20

Pour répondre à votre question, le blog (ou plutôt mes blogs) n'a pas été un exutoire.
Le seule différence entre l'écrit papier et l'écrit tapé est que avec celui-ci je peux me corriger sans que cela se voit. Il n'y a donc pas de ratures. Sinon le style est le même. Enfin il vaudrait peut-être mieux demander ce qu'il en pensent à ceux qui me connaissent bien.

Tiffany 05/02/2008 10:50

corriger sans que cela se voit... moi justement quand j'écris à la main, ce sont ces "strates" d'écriture qui se chevauchent et ces ratures... ces hésitations, ces balbutiements. qui m'accrochent et m'intéressent... étrange de vouloir cacher ainsi les errements de la pensée ou les erreurs de sa manifestation ;)
Si le style est le même c'est peut-être du à votre longue pratique de la frappe de vos propres notes, qui sait ? ou alors, simplement une forte personnalité qui s'exprime à l'identique quelque soit le support...
pour ma part, je pars souvent plus de l'oral, ce qui ne veut pas dire focément que j'écris comme je parle, mais que la similitude du style, vient sans doute de là : j'écris ce que je pense tout bas ou tout haut, ensuite, peu importe en effet que ce soit écrit ou tapé...

BEA 04/02/2008 17:32

Moi, je suis fan de stylos, peut etre parce que j'ai ete longtemps etudiante et que pour la prise de notes je recherchais toujours le stylo "qui glissait" le mieux! Moi, j'ecris touours a la main. presque tout. Des brouillons de tout, meme de documents importants. je me suis mise a ecrire directement au clavier uniquement pour la redaction de ma these de doctorat (trop long de recopier des brouillons cette fois-la!) sinion, pour memorise, il n'y a pas mieux que la reecriture. Siinon, je continue a laisser des post its de mots doux...c'est plus savoureux qu'un email ou un sms! et moi non plus, je ne PEUX pas ecrire un sms en abrege, je n'y parviens pas!et ca m'attriste de lire (ou plutot dechiffrer) ceux des jeun's!-voilou pour mon avis, rien ne vaut le stylo- surtout si c'est un bic qui glisse!
A bientot-Beatrice

Tiffany 05/02/2008 10:45

ah tes fameux post-it de mots doux... y'en avait plein ma chambre le soir de mes 18 ans ;) et les cartes-messages que l'on se glissaient à tout bout de champ pour se faire plaisir ou se réconcilier quand on se chamaillait !!!
oui l'écrit, les mots, "les mots pour le dire" (très bon livre de Marie Cardinal), les mots à écrire pour ne pas oublier, pour vérifier que l'on avance, que l'on n'a pas dévié...
et la recherche de THE bon stylo... c'est une quête... j'ai collectionné pendant longtemps les stylos plumes... je n'ai pas encore trouvé l'idéal, celui qui ne sèche jamais, qui ne tombe jamais en panne d'encre, qui puisse écrire avec plusieurs couleurs sans nécessiter un nettoyage approfondi...et qui glisse... effectivement sur le papier.
bravo à tous ceux qui résistent au langage SMS, c'est tellement beau une vraie phrase !

A Propos De L'auteure

  • : Le blog CréaTif : Création, Culture, Communication, Emploi, NTIC et Sociologie
  • : pensées, paroles et actions d'une CréaCtive ! Création et développement de votre image artistique, professionnelle et personnelle, grâce à une expérience de 25 ans dans les secteurs de la Communication et de la Culture...
  • Contact

Retrouvez-moi aussi sur :

reseaulution.JPG
 bandeaufee.JPG

Rechercher

Ma présence sur le web