Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 12:38

Derrière tout grand homme se cache une femme... Dans l'ombre de Lulu, il y a Liliane, sa jumelle, témoin qui vient aujourd'hui plaider la cause de ce frère dont on oublie à loisir certains traits de caractère plus importants que tous ses actes à la Gainsbarre.

 

Océan de tendresse et de pudeur, voici une facette peu (re)connue de Lulu, l'alter ego de Liliane, cette soeur jumelle que l'on découvre aussi à l'occasion de ce seul en scène tout en dentelle et délicatesse.

 

Avec un héritage familial hors norme, il peut sembler au regard de cet éclairage re-centré, que c'est là une raison qui a poussé Gainsbourg à transformer ses amoureuses en chanteuses : une réminiscence de ce couple peu commun que formait sa mère et son père...

 

En miroir dans les yeux des femmes qui l'ont aimé, se dessine un portrait qui montre que l'amour rend beau. A sortir avec les plus belles femmes, l'Homme à la tête de chou a pu accepter avec le temps, et avec un nouveau look étudié par Birkin, qu'il avait du charme...

 

Le trop lisse Lulu deviendra Serge, se h(ér)issera avec ses cheveux longs et sa barbe étudiée au rang d'icône, un pseudo-loubard Russe à l'âme slave mélancolique bien cultivée.

 

Sur cette longue route escarpée, il y aura eu d'abord et avant tout la peinture, la musique, les mots, le poète de génie qui sera défendu par Boris Vian, qui aura su offrir la Javanaise à Juliette Gréco et rencontrer Piaf quelques jours avant sa mort.

 

Gueule d'amour, Gainsbourg for ever est un spectacle qui en choisissant cet axe décalé rend un hommage vibrant et délicat à l'un de nos génies du siècle passé. Avec la complicité de François Cracosky et sa mise en scène épurée, des lumières créée par Yves Monnier et le montage son et vidéo de Philippe Fleury (avec des enregistrements peu connus), Myriam Grélard nous expose sa cause au milieu de cet écrin où elle se révèle audacieuse à l'image de toute femme amoureuse qui défend son homme. On tombe aussi bien sous le charme de Liliane que de ce portrait en demi-teintes plus sentimentales et sensuelles de celui qu'elle s'acharne à appeler Lulu. Parmi les femmes qu'elle citera, il y en aura une, un peu à part, Charlotte,qu'elle incarne sur scène avec une maestria impressionnante.

 

 

Gueule d'amour, Gainsbourg for ever, une petite bulle de fraîcheur d'une heure seulement à savourer sans modération au Festival Off d'Avignon !

 

Théâtre de la Carreterie (101-103 rue de la Carreterie)

Relâche le 26 juillet

Réservations : 07 63 71 98 12

Tarifs : 16€, 11€ (carte Off), 9€ (- 18 ans)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiffany Assouline - Cré@Tif
commenter cet article

commentaires

A Propos De L'auteure

  • : Le blog CréaTif : Création, Culture, Communication, Emploi, NTIC et Sociologie
  • Le blog CréaTif : Création, Culture, Communication, Emploi, NTIC et Sociologie
  • : pensées, paroles et actions d'une CréaCtive ! Création et développement de votre image artistique, professionnelle et personnelle, grâce à une expérience de 25 ans dans les secteurs de la Communication et de la Culture...
  • Contact

Retrouvez-moi aussi sur :

reseaulution.JPG
 bandeaufee.JPG

Rechercher

Ma présence sur le web